Faline d  ‘Auréa
– réservée –

Pouliche Origines Constatées. Par Akanto (PRE) et Eléa (schwarzwalder). Née le 3 juillet 2015. Elle est la deuxième fille d’Akanto et Eléa.

Pour une fois, je rêvais d’une pouliche alezane, et Eléa a exaucé mon désir ! Petite cerise sur le gâteau, elle a transmis à sa fille sa tache bleue dans l’oeil !

C’est une pouliche avec un tempérament de feu, à l’image de sa robe ! Mais en digne fille d’Akanto et Eléa, elle n’oublie pas d’être très câline et d’avoir déjà bien confiance en l’homme.

Elle promet d’avoir un modèle compact et robuste tout en ayant la grâce et la légèreté des allures de son père.

Faline aura des papiers Origines Constatées lui donnant accès à toutes les compétitions. Elle partira lors de son sevrage, vers 7-8 mois, identifiée, à jour de vaccins et vermifuges, et bien évidemment correctement manipulée.

Faline a rejoint Amandine en Lorraine au printemps 2016, souhaitons-leur beaucoup de bonheur ensemble !

Origine de son nom

Le poney club de mon enfance, les Cécoignels, m’a fait vivre des expériences inoubliables, à commencer par la rencontre avec Vicky, le cheval de ma vie. Mais ce géant au grand coeur n’est pas le seul à avoir marqué cette période de ma vie.

Une jolie jument, alezane avec une grande liste blanche, a été un des piliers de ce petit club, coqueluche des enfants de part sa gentillesse, mais également sa vivacité. Avec elle, le jeu du renard ou le horse-ball étaient une partie de plaisir, on gagnait à tous les coups ! Mais cette jument avait bien d’autres qualités : saut, dressage, pony-games (ses fameux changements de pied dans les slaloms ont fait gagner de nombreuses parties !), TREC … une jument incroyablement polyvalente !

Cette jument était la fille de Gretel, la jument demi-comtoise du club, et d’un père cheval de selle. Elle était donc de gabarit quart de trait … et elle s’appelait … Faline !

Vous l’aurez compris, mon envie de re-créer le quart de trait ne date pas d’hier, et s’est cristallisée autour de cette belle Faline, et voilà justement, l’année des F, arrive avec une jolie pouliche, de même gabarit, même couleur … et même tempérament ! Elle ne pouvait pas s’appeler autrement !